« À défaut de boussole, il faut tenter d’éclairer les étoiles. »

Cette présentation assez particulière résume poétiquement l’intérêt principal de ce site qui est celui de partager des connaissances, de débattre et peut-être vous aider.

Vous vous posez certainement la question : « Quelle aide pourrait m’apporter le site caplumiere.fr ? » Et je vous répondrai honnêtement que ce site ne l’améliorera absolument pas de manière effective, directe et immédiat.

Cependant, il est possible que vous ayez l’envie de découvrir de nouveaux ouvrages, de partager vos points de vue, de découvrir ceux des autres et d’apprendre de nouvelles choses. Si cela est le cas, ce site est fait pour vous. Vous pouvez de ce fait vous abonner via le flux RSS que vous avez sur cette présente page.

Nos croyances déterminent notre direction, elles sont alors comme la boussole de notre capitaine au milieu d’un océan de perceptions, de souvenirs, d’impressions, de sentiments et d’émotions où nous sommes le seul maître à bord. Parfois, les aléas de la vie remettent en question les croyances qui nous paraissaient les plus fondées. Tout comme les croyances, la boussole de notre navire peut parfois donner la mauvaise direction.

En absence de repère et de direction, au milieu des eaux interminables et pour éviter la dérive, la démarche ayant pour but de solidifier les bases de nos croyances est capitale.

Le capitaine que nous sommes va alors lever la tête vers le ciel et les étoiles qui la jonchent, recherchant à substituer la boussole. C’est à ce moment précis que nous commençons à guetter les étoiles.

Guettons les étoiles et réalisons que ce sont elles qui nous éclairent et pas nous qui les éclairons. Certes mais elles existent parce qu’on les voit et l’esprit, par clairvoyance, qualifie ces myriades d’éclats de lumières scintillantes comme des étoiles. L’esprit vient donc éclairer les étoiles. Avoir un esprit éclairé c’est avoir un esprit qui accepte de les voir.

On pourrait penser que toute entreprise, tout objectif s’achèvera lorsque le capitaine à bord aura scruté la disposition de la moindre étoile pour enfin trouver celle qui indique la direction qu’il doit prendre et arriver à destination.

Mais par nature, l’humain est curieux et son appétit est insatiable. La plénitude de ses désirs est voué à une frustration digne du supplice de tantale des mythologies grecques. À peine notre capitaine sera-t-il arrivé à destination de l’endroit qu’il cherchait tant, que ce dernier pourrait déjà se mettre en quête de poser les pieds sur la fameuse étoile qui lui a indiqué le chemin. On comprendra que ce désir infini de conquêtes pourrait vite devenir une obstination dont l’ambition met l’impossible au défi.

Dans cette course frénétique menant la raison à une obstination sans doute inassouvissable, il faut aussi vainement tenter d’éclairer savamment les étoiles de nos perceptions pour qu’elles nous illuminent à leur tour de leurs éclat.

En voulant éclairer les étoiles, nous pouvons suivre le chemin que certaines nous indiquent. À travers le chemin que j’emprunte, j’ai donc choisi d’élaborer ce site web pour avancer avec vous, tout en espérant vous avoir aidé dans ma démarche, que cette aide vous ait permis d’avoir éclairci l’horizon, d’avoir affiné la direction de votre chemin ou d’avoir tout simplement avancé plus loin avec moi dans la même direction. Car tout seul nous allons plus vite mais ensemble nous allons plus loin. Quoi qu’il advienne de l’avantage que vous avez pu tirer de ce site, j’espère que vous aurez passé un bon moment.

Ayant choisi de m’enrichir de façon autodidacte à travers la lecture d’ouvrages, j’ai aussi choisi de partager mon apprentissage à travers ce site web, l’informatique étant l’un de mes objectifs d’apprentissage.

L’objectif de ce site vise alors en premier lieu à faire partager mon point de vue sur la qualité d’ouvrages divers et variés que j’ai alors choisi de lire ou qui m’aurait été conseillé de lire.

Mes jugements, mes avis, mes points de vue et mes conseils n’ont pas la prétention de soutenir une vérité intangible et immuable. Ces critiques d’ouvrages ne sont alors jamais sans défaut et laissent libre cours à des débats et à des discussions.

Je poserai des réflexions (dont j’espère qu’elles seront les moins subjectives possibles) que sont celui d’un simple lecteur, ceci commençant par les éventuels et simples constats visant les pertinences entre titres, résumés, auteurs et contenus des ouvrages pour que les lecteurs potentiels puissent y déceler un aperçu plus clair de leur apport intellectuel, spirituel, philosophique, métaphysique, logique, pratique, pédagogique etc.

En effet, il peut arriver que des ouvrages semblent intéresser un sujet alors qu’ils en intéressent d’autres, il peut arriver qu’un certain public pourrait recevoir plus d’avantage à lire un livre qu’un autre, notamment si l’ouvrage est plus complexe et donc, plus spécifique à un domaine très précis, s’il demande des connaissances dans une discipline ou au contraire, si l’ouvrage est plutôt pédagogique et pourrait apporter une plus-value pour des néophytes.

Il a été donc sous-entendu que les ouvrages qui seront critiqués (en bien et en mal), intéressent essentiellement des réflexions scientifiques, des ouvrages éducatifs, des essais, des livres sur le développement personnel, des ouvrages à caractère encyclopédique mais pourra intéresser d’autres domaines divers et variés.

Je vais dans l’avenir proche, m’intéresser aux livres concernant de près ou de loin l’histoire des sciences et des techniques, les mathématiques et le développement personnel. Je me suis dis qu’il aurait été intéressant de passer par l’histoire pour mieux connaître une discipline.

C’est alors un expert en ultracrépidarianisme qui vous souhaite une bonne lecture, mais un expert plein de volontés, de détermination et dont la passion est un sacerdoce.

Bien que je sois l’auteur de la citation qui fait office de titre de cette page principale, je souhaiterai terminer cette longue présentation (je l’admet) avec la citation de Ernest Henley avec son poème Invictus (1875) dont ses deux derniers vers se terminent par:

Je suis maître de mon destin;

Et capitaine de mon âme.

Σthik